Accueil Infos et conseils Conseils avant de partir

Conseils avant de partir


Pour le voyage

Maux de tête, fièvre, piqûres, brûlures,... Que faut-il faire en cas d'urgence et que faut-il avoir sous la main pour affronter ces multiples désagréments qui peuvent nous gâcher les vacances ?

Trousse médicale

La trousse médicale est indispensable lors des voyages. Il faut songer à la préparer avant chaque déplacement. Le contenu peut varier en fonction de votre état de santé et de votre destination. Il est toutefois utile que cette trousse contienne :

  • Des pansements stériles et des sutures adhésives.
  • Un désinfectant cutané.
  • Une ou plusieurs bandes de contention.
  • Un thermomètre incassable.
  • Une crème solaire.
  • Un bâtonnet de protection des lèvres.
  • Une crème pour les brûlures.
  • Un produit de rinçage oculaire et un collyre pour les yeux (conditionnement mono dosé).
  • Un médicament contre la douleur et la fièvre.
  • Un médicament contre le mal des transports.
  • Un anti-diarrhéique.
  • Un antispasmodique.
  • Des boules Quies.
  • Un somnifère léger.
  • Un antihistaminique.
  • Un antiseptique.
  • En cas de traitement : Emporter les prescriptions médicales et tous les médicaments en cours d'utilisation dans leur emballage et non pas en vrac, pour éviter tout risque d'erreur.
  • Une moustiquaire imprégnée (ou non), un répulsif contre les moustiques (à appliquer sur la peau) et un insecticide (à appliquer sur les vêtements).
Gestes d’urgences

Diarrhées et troubles digestifs

  • Contre les spasmes intestinaux ou troubles digestifs, gardez toujours sous la main un antispasmodique. En cas de diarrhée, prenez un pansement intestinal.

Brûlures et coups de soleil

  • Prévoyez d'avoir toujours dans votre trousse de secours un protecteur cutané à appliquer sur l'épiderme, après une bonne dizaine de minutes sous la douche froide.

En cas de coupure

  • Utilisez une solution antiseptique pour nettoyer la plaie. Au préalable, rincez-la, puis recouvrez avec un pansement ou une compresse stérile.

En cas de bleus

  • N'oubliez pas de poser une poche de glace sur la zone touchée pendant un quart d'heure. Pour résorber les hématomes, conservez un tube de pommade anti-ecchymotique à l'arnica.

Vos yeux sont irrités

  • Conservez toujours du collyre désinfectant, pas en flacon mais plutôt en dosettes, que vous utiliserez après avoir nettoyé les paupières à l'eau tiède.

Prévention et conseils

Bactérie E. Coli

La bactérie E. Coli appelée aussi Escherichia coli O157:H7 est une bactérie qui se trouve à l'état naturel dans les intestins du bétail, de la volaille et d'autres animaux. Les personnes infectées par cette bactérie peuvent devenir gravement malades. Plusieurs autres types d'E. Coli peuvent également infecter les personnes et entraîner des maladies.

Les symptômes d'une infection à E. Coli

Les symptômes peuvent se manifester dans l'espace de quelques heures et jusqu'à dix jours après l'ingestion de la bactérie; ils se caractérisent par de fortes crampes abdominales. Certaines personnes peuvent avoir une diarrhée sanglante (colite hémorragique). D'autres personnes infectées pourraient ne pas avoir de symptômes ni tomber malades, mais être porteuses de la bactérie et propager l'infection à d'autres.

La gravité de l'infection

La plupart des personnes atteintes récupèrent après 7 à 10 jours, mais jusqu'à 15 % peuvent être atteintes du syndrome hémolytique et urémique (SHU), une maladie inhabituelle du rein et du sang qui peut entraîner la mort. Certaines personnes pourront avoir des convulsions ou des accidents vasculaires cérébraux, d'autres pourront avoir besoin d'une transfusion de sang et d'une dialyse. Certaines peuvent vivre le reste de leur existence avec des effets secondaires comme des dommages permanents aux reins. Bien que toute personne puisse attraper une infection à E. Coli, les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus à risque de développer des complications graves.

La propagation de la bactérie

Il arrive quelquefois que la bactérie E. Coli contamine la surface de la viande au moment de l'abattage. Lorsque la viande est hachée, le processus peut répartir la bactérie dans toute la viande. Les fruits et les légumes crus peuvent être contaminés par des agents pathogènes dans les champs, par la terre ou le fumier mal composté, l'eau, les erreurs de manipulation et les animaux sauvages. La bactérie E. Coli peut souvent se transmettre d'une personne à une autre. Les animaux et les humains infectés par la bactérie peuvent être porteurs. Par conséquent, la meilleure façon d'éviter les toxi-infections alimentaires est d'adopter une hygiène appropriée et des pratiques de manipulation et de préparation sûres des aliments. Si vous croyez être infecté par la bactérie E. Coli ou souffrir de toute autre maladie gastro-intestinale, ne préparez pas d'aliments pour d'autres personnes. Il est également recommandé de tenir les animaux loin des zones de préparation des repas. Les aliments peuvent être contaminés par E. Coli au cours de l'abattage d'un animal ou lorsqu'ils sont manipulés par une personne infectée par la bactérie. Les éléments qui suivent ont déjà donné lieu à des toxi-infections alimentaires :

  • Bœuf haché.
  • Fruits et légumes crus, y compris les germes.
  • Eau non traitée.
  • Lait non pasteurisé (cru) et les produits faits de ce lait, y compris le fromage au lait cru.
  • Jus de pommes non pasteurisé.
  • Zoos pour enfants.
Une Hygiène avant tout

Se laver les mains est l'une des meilleures façons de prévenir la propagation de la bactérie. Se laver les mains pendant au moins 20 secondes avec de l'eau chaude et du savon avant et après avoir manipulé des aliments Il faut également se les laver avant de passer d'un aliment à un autre.
Les surfaces de travail et les ustensiles doivent être désinfectés.
Lavez les fruits et légumes à fond sous une eau courante. Utilisez une brosse pour bien frotter les produits frais dont la peau est ferme comme les oranges, les pommes de terre et les carottes.
Conservez les aliments au frais à une température égale ou inférieure à 4 °C (40 °F).
Placez la viande, la volaille et les fruits de mer crus dans des contenants fermés sur la tablette inférieure du réfrigérateur.
Utilisez des contenants suffisamment grands pour empêcher que le jus s'égoutte sur d'autres aliments. Faites bien cuire la viande. Conservez les aliments chauds à une température égale ou supérieure à 60 °C (140 °F).
Faites décongeler les aliments au frigo ou dans le four micro-ondes juste avant de les faire cuire. Faites toujours mariner la viande, la volaille et les fruits de mer au réfrigérateur! Lavez à fond sous une eau courante les fruits et les légumes crus Utilisez une brosse pour bien frotter les produits frais dont la peau est ferme ou rugueuse, comme les oranges, les cantaloups, les pommes de terre et les carottes.
Désinfectez à l’eau de javel.

Grippe A H1N1

Virus de la Grippe A H1N1

La grippe A/H1N1 dite grippe « porcine » est une infection humaine par un virus grippal qui infecte habituellement les porcs. Dans l’épidémie actuelle, les virus isolés chez les malades sont des virus qui appartiennent à la famille A/H1N1. Dans le cas présent, ce n’est pas une grippe porcine mais une infection à un virus qui s’est développé chez le porc mais qui maintenant se transmet d’homme à homme. Ce virus est différent du virus H1N1 de grippe saisonnière, virus d’origine humaine qui circule habituellement.

Transmission du virus de la Grippe A H1N1

Dans le cadre de l’épidémie actuelle, la transmission se fait de la même manière que celle d’une grippe saisonnière :

  • Par la voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement ou des postillons ;
  • Par le contact rapproché avec une personne infectée par un virus respiratoire (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main) ;
  • Par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (Exemple : une poignée de porte).

Impossible néanmoins d'attraper cette « grippe porcine » en mangeant du porc : la transmission se fait exclusivement d'une personne à l'autre.

Moyens de protection contre le virus de la Grippe A H1N1

La transmission du virus de la grippe se faisant principalement par voie aérienne (par le biais de la toux, de l’éternuement ou des postillons) mais pouvant également être manu portée (transmission par les mains et les objets contaminés), il faut éviter tout contact avec une personne malade et se laver régulièrement les mains au savon et/ou avec une solution hydro alcoolique, porter les masques de protection FFP, ils évitent ainsi la contamination par les voies aériennes et la contamination de contact rapproché.

Traitement

Les experts américains ont réalisé des tests sur les souches isolées aux Etats-Unis à ce jour. L’Oseltamivir (Tamiflu) et le Zanamivir (Relenza) sont efficaces sur ces virus. Les tests sur les souches mexicaines sont en cours mais les antiviraux devraient également être efficaces. Les antiviraux sont prescrits par un professionnel de santé après consultation et diagnostic, dès l’apparition des premiers symptômes grippaux. Il existe bien entendu un traitement antiviral pour les enfants (antiviraux sous forme pédiatrique) qui sera prescrit en cas de besoin par un professionnel de santé. Le traitement ne peut cependant être que symptomatique (traitement des symptômes de la maladie) chez les enfants de moins d’un an. Si vous pensez que votre enfant peut présenter les symptômes de la grippe « porcine » A/H1N1 (courbatures, toux, fatigue notamment) vous devez contacter votre médecin traitant ou le centre 15.

Vaccin

Pour l’instant, il n’existe pas de vaccin contre ce nouveau virus. Selon les experts qui étudient ce virus, rien ne permet d’affirmer pour le moment que le vaccin saisonnier soit efficace contre ce nouveau virus. La mise à disposition de la souche pour la fabrication du vaccin s’opèrera sous la responsabilité de l’OMS. La souche, une fois préparée, sera mise à disposition des industriels pour la fabrication du vaccin. Un délai de plusieurs semaines à plusieurs mois sera nécessaire pour que le vaccin soit disponible.